• Histoire de Conan de Bretagne

    Conan II de Bretagne (né à Rennes vers 1033/1034 et mort devant Château-Gontier le 11 décembre 1066). Fils du duc Alain III et de Berthe de Blois-Chartres, il est duc de Bretagne de 1040 à sa mort en 1066. Il affronte le duc de Normandie Guillaume lors d'une expédition militaire des Normands suite à la révolte de Ruallon ou Riwallon de Dol en 1064. L'épisode est raconté sur la Tapisserie de Bayeux où l'on voit le duc Guillaume accompagné de l'Anglais Harold traverser la Baie du Mont-Saint-Michel et attaquer successivement Dol, Rennes et Dinan. 

    L'HISTOIRE DE CONAN DE BRETAGNE

    1030

    Âgé de 10 ans à la mort de son père, le duc de Bretagne Alain III s’appuie sur sa mère Havoise de Normandie et sur plusieurs évêques. Il subit une révolte de paysans et une révolte de nobles. Il combat le duc d’Anjou puis, en 1030, son cousin, le duc Robert Ier de Normandie le bat. Il doit lui prêter hommage au Mont-Saint-Michel. 

    Alain III "Rebrit" (997-1040) duc de Bretagne de 1008 à 1040, fils de Geoffroy Bérenger et d’Havoise (977-1034), fille du duc de Normandie  Richard Ier " Sans Peur". Il épouse  Berthe de Blois-Chartres.

     

    1045

    En partance pour Jérusalem, Robert lui confie la tutelle de son fils Guillaume. Alain intervient pour protéger l’enfant d’une révolte de ses nobles normands et meurt empoisonné à Vimoutiers en 1045. Conan, son fils mineur, est placé sous la tutelle de son oncle Éon de Penthièvre (un ennemi de Guillaume), dont il s’émancipe en 1048.

    Petit-fils du duc Richard Ier par sa mère, Alain III intervient peut être en Normandie pour servir ses propres intérêts et est empoisonné pour cette raison (?). Il  est enterré à l’abbaye de Fécamp. 

    1064

    Conan s’émancipe de la tutelle de son oncle et est reconnu duc de Bretagne en 1048. En 1064, il doit faire face à la révolte de son vassal Riwallon « Chèvre Chenue » seigneur de Combourg et avoué de Dol qui appelle à l’aide le duc de Normandie Guillaume « le Bâtard ». Ce dernier attaque Dol et Conan doit s’enfuir à Rennes.

    Eon Ier, (999-1079) comte de Penthièvre, frère d’Alain III, s’empare de la garde de son neveu Conan qu’il doit libérer en 1047. En 1056, Conan II se rend maître de Rennes et le fait prisonnier.  

    Le comte Conan est talonné par les Normands. Il se réfugie dans sa ville de Rennes. Sous la pression de ses poursuivants, il part alors pour Dinan ayant toujours  les hommes de Guillaume sur les talons. Loin de la Normandie, les troupes du duc normand ne pourront prolonger indéfiniment leur campagne militaire Outre-Couesnon.

    Riwallon Ier, dit «Chèvre Chenue», (1015-1065), seigneur de Combourg et avoué de Dol :  signifer sancti Samsonis (porte-enseigne de Saint-Samson). Fils du vicomte Hamon Ier d'Aleth. Vassal du duc Conan II

    L’armée de Guillaume le Bâtard poursuit Conan jusqu’à la ville de Dinan. Les fantassins normands tentent au moyen de torches d’incendier les murs de bois de la motte féodale. Conan doit se rendre et remet au duc vainqueur les clés de son château liées à son gonfanon. Éloigné de sa base, Guillaume rentre en Normandie.   

    Point stratégique pour la circulation entre la Normandie et la côte nord de Bretagne, Dinan est construite principalement sur une colline qui domine la Rance. 

    Finalement, sitôt les Normands repartis chez eux, Conan chassera Rivallon qui devra se réfugier auprès de son protecteur normand. Ce dernier va lui confier la garde de Pontorson, ville normande située à la frontière avec la Bretagne. Riwallon ne profitera guère longtemps de cette position puisqu’il meurt en 1065.

    Place stratégique aux portes de la Bretagne, traversée par le Couesnon et au cœur de la baie du mont Saint-Michel, Pontorson doit son essor à Guillaume le Bâtard

    1066

    Le duc Conan cherche à profiter  de l’affaiblissement relatif de ses voisins les comtes d’Anjou et veut renforcer sa frontière avec le comté du Maine. Vers la fin de l’année 1066, il conquiert les villes de Pouancé et Segré et parvient à s’emparer de la place de Château-Gontier dont il a forcé l’entrée. C’est un triomphe pour lui, mais...

    Conan meurt subitement le 11 décembre 1066, à l’âge de 36 ans, sans épouse et donc sans fils légitime. On dit qu’un traître l’aurait assassiné sur l’ordre de Guillaume le Bâtard. Son beau-frère Hoël, comte de Cornouailles et de Nantes, lui succède. Conan II est inhumé sous la tour de l’abbatiale Saint-Melaine de Rennes.

    « Histoire de Guy de PonthieuLa Légende du Corps Nu »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :